Ce Mp3 sur “se sevrer de drogue(s)”, s’adresse aux personnes qui éprouvent le besoin de se sortir de cet engrenage mortifaire de la drogue.
Se sevrer de la drogue, c’est reprendre gout à la vie, c’est dépenser son temps, son argent à des choses constructives, productives, vitales pour vous.
Se sevrer de la drogue, c’est redevenir acteur de sa vie et ne plus la regarder de l’exterieur.

Comment un mp3 d’hypnose peut aider à se sevrer de drogue(s) ?

La séance d’hypnose consiste à désancrer en vous cette idée qu’il vous faut par dessus tout, quoi qu’il se passe dans votre vie et à chaque jour qui passe prendre de la drogue. La séance d’hypnose va ancrer en vous que vous pouvez vivre au jour le jour, 365 jours par an sans qu’à aucun moment ne vienne à votre tête, comme un automatisme, une envie de se droguer. L’hypnose va vous libérer de cette obligation qui vous ait imposé de prendre une drogue et vous autoriser à faire plutôt du sport, passer du temps avec votre famille…

A  qui s’adresse le mp3: se sevrer de drogue(s) ?

  • Ce mp3 d’hypnose s’adresse à ceux qui veulent arreter de se droguer.
  • Ce mp3 d’hypnose aidera les personnes qui veulent reprendre leur vie en main.
  • Ce mp3 d’hypnose aidera les personnes qui ont envie d’être indépendant de tout produit toxique.
  • Ce mp3 d’hypnose aidera les personnes qui ont envie d’être libre.

Durée :  29’29
Extrait :

Achetez ce MP3 en cliquant sur l’image ci dessous :

Les personnes qui ont acheté ce mp3 ont aussi aimé

Articles parlant d’addictions

http://www.coachplanet.net/therapie-familiale/l-ado-et-la-drogue

 

L ADDICTION AU PORNO SUPPRIMEE GRACE A L HYPNOSE

Un avis sur “Mp3 d’hypnose: Se sevrer de drogue(s)”

  1. Apres des séances sans succès et qui m’ont couté cher chez l’addictologue. Et après avoir à peu près tout essayé : l’hypnose, l’acuponcture, les médocs, je me suis dit que je n’avais rien à perdre à acheter un texte de coaching sur les addictions. Et je vous remercie de tout coeur, car grâce à votre texte madame, j’ai pu stopper net mon addiction. Pour des raisons de confidentialité je préfère ne pas indiquer quelle était l’addiction, mais elle était forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.